mardi 8 décembre 2015

Chaque année je m'offre un cadeau de Noël à moi-même!



Vous devez penser que je suis gonflée et que je détourne l'attention première des cadeaux à offrir à ceux que nous aimons.

Mais, en fait, ce que je préfère est le moment de choisir un cadeau pour les autres. J'imagine leurs goûts, leurs attentes, leur surprise en déballant le paquet et finalement leur joie d'utiliser le présent que je leur ai amoureusement choisi. J'ai toujours éprouvé beaucoup plus de joie à offrir des cadeaux qu'à en recevoir.

 

Pour ma part, lorsque je reçois un cadeau, mon moment préféré est celui où la personne qui m'a gâtée me tend son paquet l'oeil  brillant, impatiente de découvrir  ma réaction en l'ouvrant. J'aime tellement cet instant que je rêve de le faire durer bien plus qu'il n'est d'usage. J'adore admirer le paquet, qu'il soit parfait sortant des mains expertes d'une vendeuse et encore plus lorsqu'il a été fait maladroitement par la personne qui m'offre son cadeau. J'atteins le top de l'émotion à ce moment-là. Je suis vraiment bouleversée que quelqu'un ait pris le temps de penser à moi, de choisir un présent, d'aller dans une boutique, de l'acheter, de le faire emballer ou de l'emballer soi-même, de mettre mon nom dessus, puis de me l'offrir. 

Ma gratitude est tellement intense à cet instant-là qu'il est rare que le présent déballé, objet matériel par excellence, me comble autant. Il est d'ailleurs souvent difficile pour moi d'avoir l'air aussi heureux une fois que j'ai l'objet dans les mains qu'à l'instant où l'on m'a tendu le paquet emballé. D'où l'intérêt de faire durer le moment où j'ai le paquet emballé dans les mains avant de l'ouvrir !

 

Enfant,  j'ai trop souvent été déçue d'avoir un (petit) chèque de ma mère à la dernière minute ou encore un paquet qu'elle n'avait pas eu le temps de faire emballer. Le décorum entourant la remise d'un cadeau à toujours été beaucoup plus important pour moi que le contenu du paquet. 

Mais aujourd'hui, je dois avouer que je suis quelqu'un de tellement gâté que peu de cadeaux me font réellement plaisir. Il m'est même arrivé de déballer une dizaine de pâquets à Noël sans avoir quoi que ce soit qui me comble vraiment alors que je rêvais d'un petit quelque chose, souvent modeste, mais auquel personne n'avait pensé. Il est vrai que personne n'étant à l'intérieur de notre tête, si on n'explique pas clairement ce dont nous rêvons, il y a peu de chances que nous l'obtenions!


 


Alors, par amour pour les miens, pour être certaine de ne jamais afficher une tête déçue, j'ai décidé de m'offrir moi-même le petit quelque chose dont je rêve à chaque fête ! N'est-ce pas "l'intention qui compte"? Haha !

Je prends donc le temps de réfléchir à ce qui me ferait plaisir, je le choisis avec autant d'attention et d'amour que lorsque je fais un cadeau à un être aimé, je le fais emballer et je le dépose au pied du sapin parmi les autres paquets.

Du coup, je peux vraiment savourer pleinement et totalement le plaisir ressenti lors ce que l'on me tend un cadeau bien emballé et choisi rien que pour moi. Ainsî plus jamais je n'éprouve la déception d'empiler des objets que je n'aurais jamais choisis en me disant que mes proches me connaissent mal. Car je sais qu'à un moment ou un autre arrivera mon paquet comblant à la perfection tous mes désirs.

Ne pensez-vous pas que c'est gagnant/gagnant?

Mais l'essentiel n'est-il pas de continuer à avoir le privilège de gâter ceux qu'on aime, d'aimer tous les autres et de nous réjouir des attentions que l'on nous porte?

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire